J’accuse

By Nour G. Haddad

Artwork by @ivan.debs

Il y a des souvenirs qu’on ne peut jamais oublier, des souvenirs qui nous collent à la peau, des souvenirs qui enclenchent en nous un tourbillon d’émotions fortes qu’on ne sait arrêter. Je parle ici d’un souvenir qui nous concerne tous, un souvenir qui nous chamboule, qui nous bouleverse ; ce souvenir qui restera ancré en nous, dans nos cœurs, dans nos âmes, un souvenir que rien n’effacera, que rien n’apaisera. Comment l’oublier ? Comment oublier cette catastrophe qui a drastiquement bouleversé tout un pays, qui a changé toute une population? Comment oublier l’atmosphère lugubre qui règne jusqu’à aujourd’hui sur notre capitale?

Le fantôme de la mort rôde toujours dans les rues de Beyrouth, Beyrouth est toujours en enfer, les flammes se sont taries, mais qui va apaiser le vide dans nos cœurs ? La vie reprend son cours, mais qu’en est-il des parents oubliés , délaissés qui souffrent dans l’ombre à cause de ce désastre qui a volé leurs enfants ? Les maisons sont en reconstruction, mais qui va nous rendre les victimes de cette boucherie ? 

Non, ils ne sont pas des martyres , ce sont des victimes, ils n’ont pas demandé de mourir, ils ne savaient pas qu’en ce 4 Août 2020, ils verraient la lumière du soleil pour la dernière foi, ils ne voulaient pas mourir eux .

Ce sont les victimes de monstres qu’on appelle NOS politiciens, que NOUS avons élus. Des êtres hideux auxquels NOUS sommes soumis, à qui NOUS avons donné le pouvoir de tout contrôler, à qui NOUS avons attaché l’avenir de notre pauvre pays . Nous, le peuple libanais, des moutons, qui savent ce qui se passe, mais qui décident de faire la sourde oreille. Des faibles et des peureux qui rendent ces bêtes sanglantes plus fortes par le silence et la soumission.

Avez-vous un minimum de dignité humaine? Absolument pas. Honte à vous.

Je ne suis pas Zola, mais J’accuse. Non seulement nos « responsables » inhumains, mais aussi vous, vous les Libanais , dupes, naïves, insensées , qui ne cessent de suivre aveuglement les démons infâmés et cupides qui nous dirigent. Je vous fais porter la responsabilité du 4 août 2020, je vous fais porter la responsabilité de chaque victime, de chaque cœur blessé, de chaque personne traumatisée.

Je n’ai plus d’espoir, ce cercle vicieux dans lequel nous vivons nous hantera à jamais.

À vous, ceux qui sont tellement égoïstes qu’ils en oublie le bien de leur pays, je vous dis chapeau !

5 thoughts on “J’accuse

  1. Youre so cool! I dont suppose Ive learn anything like this before. So good to find somebody with some unique ideas on this subject. realy thanks for beginning this up. this web site is one thing that’s needed on the web, someone with a bit of originality. useful job for bringing one thing new to the internet!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: